>

Randonnée

RANDONNÉE

Une belle  randonnée pédestre, sur le territoire GUIERCHOIS,  proposée par Philippe CALBO, habitant de la Guierche et correspondant local Ouest France

Le randonneur averti devra se laisser porter par son expérience, voire son instinct : du pied de l’église de La Guierche  (Sarthe), il faudra dérouler ses foulées vers l’agglomération voisine de Souillé, au nord-ouest, comme s’il voulait prendre le train. Ensuite, franchir la voie ferrée en toute sécurité et longer les rails, plein nord, sans perdre de vue la ligne d’arbres sur sa gauche qui l’invite à rejoindre la rivière par des chicanes.

Un petit pont avant de longer la Sarthe : le pont Pascal

Construction du pont Pascal lors d'une journée citoyenne (Source image : Ouest France)

À partir de là, ne pas céder à la tentation d’une aire de repos aménagée, avec tables, bancs et appareils de fitness, mais s’accorder un peu de temps pour jouir du paysage.

La suite du parcours est beaucoup plus aisée à décrypter : un chemin marqué par les passages des vététistes et des randonneurs franchit un petit pont avant de longer longuement la rivière, tantôt la frôlant, tantôt en laissant la place à des propriétés riveraines. Peut-être rencontrerez-vous Sylvie et Annette, 70 et 72 ans, qui « apprécient marcher le long du cours de la Sarthe, empruntant de très jolis chemins creux ».

Un kilomètre quatre cents plus loin, l’œil averti du randonneur devine, plus qu’il ne la distingue nettement, une sente herbeuse sur sa droite. Ne pas hésiter à fouler l’herbe tondue cependant, témoignage d’un entretien encourageant à l’emprunter. Surtout, ne pas se laisser impressionner par la clôture rouge et blanche qui sécurise l’accès à la voie ferrée Le Mans-Argentan (Orne). Un train peut en cacher un autre. Averti, le randonneur dispose d’une bonne visibilité à droite comme à gauche pour franchir, pour la seconde fois, les voies récemment restaurées. Puis c’est la montée vers la Croix de Justice : un raidillon caillouteux qui force certains cyclistes à mettre pied à terre.

Une croix bien tapie dans des thuyas

La croix  de justice 

Là-haut, en débouchant sur la D47, l’extrême prudence s’impose au moment de prendre sur la gauche à la recherche de la fameuse croix bien tapie dans des thuyas. En face, le bitume. Emprunter cette voie tranquille sur 1,3 km, longeant la berne à main droite, avant de contourner des bâtiments agricoles et filer sud-est vers Joué-l’Abbé. Bientôt la route se transforme en chemin au moment de franchir un ruisseau, le Vilvayer. Poursuivre à droite pour revenir vers La Guierche sur une sente piétonne qui longe dorénavant le Vilvayer sur un kilomètre, butant sur la rue des Boucheries qui conduit vers le centre de La Guierche.